Petit point info du jour,

ça y est la France se met à la page, nous avons désormais nos propres termes pour parler de sujets passionnant tel que la Blockchain  chaîne de blocs.

La cryptomonnaie ou cryptocurrency  devient ainsi cybermonnaie

Je vous en mets quelques unes :

chaîne de blocs
Domaine : Informatique-Télécommunications/Internet.
Définition : Mode d’enregistrement de données produites en continu, sous forme de blocs liés les uns aux autres dans l’ordre chronologique de leur validation, chacun des blocs et leur séquence étant protégés contre toute modification.
Note : La chaîne de blocs est notamment utilisée dans le domaine de la cybermonnaie, où elle remplit la fonction de registre public des transactions.
Voir aussi : bloc, cybermonnaie, validation de bloc.
Équivalent étranger : block chain, blockchain.

cybermonnaie, n.f.
Domaine : Finance-Télécommunications/Internet.
Définition : Monnaie dont la création et la gestion reposent sur l’utilisation des techniques de l’informatique et des télécommunications.
Note :
1. Certaines cybermonnaies sont convertibles en monnaie régalienne via des plateformes d’échanges.
2. La cybermonnaie ne doit pas être confondue avec la monnaie électronique.
3. Le bitcoin est l’une des principales cybermonnaies.
4. Les termes « monnaie virtuelle » et « cryptomonnaie » sont déconseillés.
Voir aussi : chaîne de blocs, monnaie électronique, pair à pair, preuve de travail, validation de bloc.
Équivalent étranger : cryptocurrency, cyber currency.

 

 

Celle qui m’intéresse particulièrement, le minage !

minage, n.m.
Domaine : Finance-Télécommunications/Internet.
Définition : Validation de bloc donnant lieu à la création de nouvelles unités de compte au profit du participant dont le bloc a été retenu par le réseau.
Note : Le minage est utilisé dans certains systèmes de paiement tels que Bitcoin et Ethereum.
Voir aussi : cybermonnaie, validation de bloc.
Équivalent étranger : mining.

 

Le fameux Proof of Work pour les Cybermonnaie qui utilise ce système, dont l’Ethereum qui à terme passera en PoS (Proof of Stake)

preuve de travail
Domaine : Informatique-Télécommunications/Internet.
Définition : Résultat d’une tâche fortement consommatrice de ressources de calcul, dont l’exactitude est facilement vérifiable par tout participant et atteste que cette tâche a bien été effectuée en consommant les ressources nécessaires.
Note : La preuve de travail est notamment employée pour contribuer à l’établissement de la confiance des utilisateurs en une cybermonnaie, la fraude étant découragée par la difficulté de la validation de bloc.
Voir aussi : chaîne de blocs, cybermonnaie, validation de bloc.
Équivalent étranger : proof of work (PoW).

 

 

Pour découvrir les autres nouvelles définition je vous invite à parcourir ce lien : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034795042&dateTexte=&categorieLien=id

Partager !